justice

[JUSTICE] 125000€ d’amende pour avoir dénigré le vin

Créé le : 04/03/2021

© Pixabay

Valérie Murat, porte-parole de l’association Alerte aux toxiques, a été condamnée le 25 février à une amende de 125 000 euros par le tribunal de Libourne (Gironde) pour dénigrement des vins de Bordeaux. Avec son association, elle avait, courant 2020, demandé une analyse auprès d’un laboratoire sur plusieurs bouteilles de vins certifiés Haute Valeur Environnementale* (HVE) issues de domaines bordelais. Ces analyses ont révélé la présence de nombreux pesticides, dont plusieurs perturbateurs endocriniens dans toutes les bouteilles, mais dans des taux inférieurs aux maximums légaux. La communication de ces résultats n’a pas plus au Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB), qui a déposé plainte pour « dénigrement collectif à l’égard de la filière ». Le CIVB a également obtenu le retrait des différents documents relatifs aux analyses effectuées. Quant à Valérie Murat, elle devrait faire appel de sa condamnation, et a depuis reçu le soutien d’une quarantaine d’associations et de plusieurs eurodéputés.

*Certification censée garantir « des démarches respectueuses de l’environnement »

Partager

S'abonner à justice