[INTERVIEW] ÉCOLONOMIE, « POUR NE PAS PERDRE SON HUMANITÉ ! »

Publié le ven 04/06/2021 - 07:34

Crédit photo : Cécile Huyghe.

Propos recueillis par Julien Dezécot

A l’occasion des rencontres de l'écolonomie qui démarrent mardi 8 juin prochain, 14 oratrices – parmi lesquelles Corinne Lepage, Cécile Duflot, mais également Perrine Hervé-Gruyer, prendront la parole pour insuffler l’économie en Transition ou comment Entreprendre sans détruire. Entretien avec Emmanuel Druon, fondateur de l’entreprise Pocheco et auteur d’Ecolonomie 2 chez Actes Sud. Le réseau qu’il a créé touche désormais 250 entreprises, soit 30 000 salariés. Un événement dont Sans transition ! est également partenaire.

Pouvez-vous, Emmanuel Druon, nous expliquer le principe de ses rencontres féminines de l’écolonomie ou comment l’économie fusionne avec l’écologie ?

Il s’agit de donner la parole à 14 expertes dans leurs domaine respectifs : science, littérature, politique, chef d’entreprise... Toutes sont porteuses de ressources pour créer l’écolonomie. Toutes ces femmes qui vont s’exprimer durant ces formations portent des réponses concrètes en faveur de l’économie de la transition.

Vous développez l’idée de Transformation créatrice plutôt que de destruction créatrice. Quelle est la différence ?

Tout le capitalisme contemporain est fondé sur le concept de la destruction créatrice. Les rapports du GIEC depuis 1988 nous disent que les ressourcent s’épuisent, le climat se dérègle… Ce modèle est à bout de souffle. D où une alternative : la transformation créatrice. Ou comment entreprendre sans détruire ! Comment favoriser le low tech et découvrir notamment avec le biomimétisme les ressources considérables du vivant. N’est-il pas temps de concentrer notre énergie sur des orientations telles que la réutilisation, l’exploitation renouvelable de ressources à l’échelle du temps humain, nous devons nous réinventer au sein des entreprises. Pour plus de sobriété au quotidien.

Qu’est ce que cette proposition pourrait engager comme changements au travail ?

La coopération plutôt que la compétition, la confiance plutôt que la défiance. Même dans la jungle la coopération prédomine, avec la frugalité qui l’accompagne. Comment adapter ces concepts naturels à notre quotidien pour ancrer nos actions dans le vivant ?
Ainsi, Kalina Raskin va nous parler du biomimétisme et comment l’économie peut s’en inspirer.
Béatrice Cocher du ré-ensauvagement et des effets produits par cette action concrète !
Quant à Françoise Nyssen, elle nous montrera que la littérature est aussi une source d’inspiration en entreprise : empathie, rêve, émerveillement…
Si toutes ces idées de l’économie étaient appliquées à grande échelle, les salarié·es ne perdraient plus leur humanité en franchisant les portes de l’entreprise dans laquelle ils travaillent !
Et Rob Hopkins viendra également nous montrer que l’imagination nous permettra de tracer collectivement la Transition économique !

Retrouvez notre rencontre en vidéo avec Emmanuel Druon ici

Pour vous inscrire à ces rencontres : rendez-vous sur le site des Formations Pocheco et sur l'événement Facebook.