[BAIE DE SAINT-BRIEUC] les pêcheurs-cueilleurs de Saint-Jacques

Créé le : 17/03/2021
Crédit Photo : Céline Diais

Crédit Photo : Céline Diais

Par Céline Diais 

Sur le Ki Dour Mor, ni drague ou sacs en anneaux d'acier pour ramener le précieux coquillage. L'équipage est l'un des rares en Bretagne à cueillir à la main, d'octobre à avril, la coquille Saint-Jacques. Une technique douce qui préserve l'environnement en ne raclant pas les fonds marins. Reportage en baie de Saint-Brieuc.

« L'eau est à 8°. On va peut-être attendre le dernier moment pour enfiler nos combinaisons », sourit Steven Rivoallan, bien emmitouflé. Ce matin de janvier, l'ancien pompier de Paris plongera avec son binôme Wally Wade. « On est toujours deux pour la sécurité ». À bord du Ki Dour Mor, le matériel est prêt.

Le bateau est l'un de rares à posséder la licence pour pêcher la coquille Saint-Jacques en plongée. À la barre, Kenan Riou vérifie les bouteilles d'oxygène. La mer est calme. Le jour n'est pas encore levé quand le bateau file au large de Saint-Quay-Portrieux. La baie de Saint-Brieuc constitue l'un des plus importants gisements de coquilles Saint-Jacques en France. À neuf heures piles, Wally et Steven se laissent tomber en arrière. « Sous l'eau à 20 mètres, la visibilité est réduite, il faut avoir l’œil. On ne sélectionne que les plus belles coquilles. Cette...

La lecture complète de l'article est réservée aux abonnés.
S'abonner
Article présent dans les magazines: 

Partager